"Opéra Haÿdée au Théâtre Impérial de Compiègne/Théâtre Français de la Musique"

«...Pierre Jourdan vient de ressusciter un autre opéra oublié d'Auber, Haÿdée ou le secret. Ce n'est point manie, mais respect d'une promesse faite voici quinze ans: défendre et illustrer le répertoire lyrique français par le Théâtre Français de la Musique installé dans le Théâtre Impérial de Compiègne...Ce qui frappe dans Haÿdée c'est l'homogénéité. Si Jourdan ne peut s'offrir Alagna ou Dessay, il compense par un travail de fond sur le style. A la tête du jeune et excellent Orchestre Français Albéric Magnard, il a placé Michel Swierczewski qui ressuscita déjà Christophe Colomb pour le centenaire de Milhaud en 1992..."

 

LE FIGARO/Jacques Doucelin. 30/XI/04

------------------------------------------------

"Quelle bonne Haÿdée !"

«...Les dialogues sont vifs, les situations justes et la musique colle à l'action avec un vrai bonheur...On découvre ici tout ce que Bizet, Verdi ou Offenbach doivent à Auber...la distribution trouve le ton et le mouvement justes. Isabelle Philippe, voix sûre et soyeuse, est une Haydée idéale. Anne-Sophie Schmidt (Rafaela) a aussi de beaux moments. Paul Médioni possède la noirceur de Malipieri et les ténors Bruno Comparetti (Lorédan) et Mathias Vidal (Donato) font preuve de vaillance, comme l'Orchestre Français Albéric Magnard sous la direction de Michel Swierczewski.

 

LE MONDE DE LA MUSIQUE/Gérard Condé. XI/04

------------------------------------------------

"Opéra Noé au Théâtre Impérial de Compiègne/Théâtre Français de la Musique. Sauvetage réussi"

«...sans Pierre Jourdan et l'équipe qu'il a réuni au Théâtre Impérial de Compiègne, ce Noé continuerait de dormir dans la poussière de l'oubli et France Musique serait bien en peine de faire entendre la moindre note d'une partition qui n'a jamais été jouée en France depuis 120 ans !...Événement salué par un public enthousiaste qui avait pris d'assaut, dimanche, le magnifique théâtre...Autre heureuse surprise: l'impeccable tenue de l'Orchestre Français Albéric Magnard basé à Senlis et très bien mené par le jeune polytechnicien Emmanuel Calef qui prouvent que la valeur n'attend pas le nombre des années...»

LE FIGARO/Jacques Doucelin. 19/X/04

-------------------------------------------------

 

« Pour ouvrir sa 33ème saison, le festival des Abbayes (Dax) s'est offert un festin de couleurs et de bonnes sensations avec l'Orchestre de Chambre Français (ex-Vivaldi)...Dans le Printemps des 4 saisons de Vivaldi le public est heureux d'écouter l'allegro initial tonique à souhait. Il apprécie un largo rendu expressif par l'écho des altos et le jeu d'une absolue sobriété et sincérité d'André REBACZ, le violon-solo...Avant de parcourir si bien les saisons, les treize musiciens avaient mis beaucoup d'alegria dans leur jeu au cours du Concerto pour cordes en La Majeur de Vivaldi finement ciselé, tendre et chaleureux et dans le Divertimento n°3 de Mozart, idéal pour élever l'esprit et donner un bel optimisme en prenant de la profondeur dans un andante brodé avec intelligence et délicatesse.»

SUD-OUEST. 15/VI/02

-------------------------------------------------

 

« L'ouverture du vingt-huitième cycle de concerts à la Fondation Cziffra (Senlis) est confié à l'Orchestre de Chambre Français...Un grand moment musical emplit les voûtes de la Chapelle royale Saint Frambourg, soulevant les applaudissements des mélomanes qui insistèrent par plusieurs rappels pour réentendre cette interprétation remarquable...La formation est habituée à se produire avec les plus grands solistes internationaux. Récemment, lors d'un concert à Reims, Maurice ANDRE, le grand trompettiste, a déclaré qu'il n'avait jamais rencontré autant de vitalité, de fraîcheur, de délicatesse et de dynamisme que dans cet orchestre. C'est un plaisir que de rencontrer et d'entendre cette formation. »

LE COURRIER  PICARD.  27/V/01

-------------------------------------------------

 

« Superbe ensemble français, qui a nous a donné une interprétation remarquable des oeuvres de Vivaldi en 1ère partie. En 2nde partie l’orchestre a interprété la Symphonie n°29 de Mozart avec une très grande émotion et beaucoup de couleurs dans son jeu. Une harmonie parfaite! »

WALDECKISCHE LANDESZEITUNG. 5/XI/97

-------------------------------------------------

 

« D’excellents musiciens composent l’Orchestre de Chambre Antonio Vivaldi...La formation est ainsi passée maître dans l’interprétation des œuvres du répertoire classique justifiant ainsi sa réputation internationale...L’orchestre montre, spécialement dans Vivaldi, une parfaite maîtrise technique et musicale. »

LEIPZIGER VOLKSZEITUNG. 4/XI/97

-------------------------------------------------

 

 

« L’orchestre français Antonio Vivaldi, composé de jeunes musiciens, se caractérise par un jeu plein de fraîcheur et d’assurance. l’interprétation des œuvres données lors de ce superbe concert est un mélange de jeunesse fougueuse et d’une émotion sincère...L’orchestre a fait preuve d’une totale maîtrise technique en même temps qu’un sens musical profond. »

SUDKURIER. 7/XI/97

-------------------------------------------------

 

 

 « Splendide concert de l’Orchestre de Chambre français Antonio Vivaldi dans le cadre du Festival de Santander. Pour ce concert environ 600 personnes trouvaient une place...et une bonne centaine repartaient déçus de ne pas avoir pu assister à ce concert. La formation a soulevé l’enthousiasme d’un public très chaleureux qui, quant à lui et après 4 bis, lui a « offert » spontanément une « standing-ovation »

EL DIARIO MONTANES. 14/VIII/97

-------------------------------------------------

 

 

« Superbe concert dans l’auditorium de Carballino. L’orchestre français Antonio Vivaldi a interprété avec maîtrise et brio des oeuvres de Vivaldi, Mozart, Elgar et Mendelssohn... Le succès fut tel que la formation a exécuté pas moins de 4 bis sous les applaudissements chaleureux d’un public conquis... »

LA VOZ DE GALICIA. 9/VIII/97

-------------------------------------------------

 

 

 « L’orchestre Antonio Vivaldi, une des formations les plus reconnues du nord de la France et qui rassemble les meilleurs musiciens  de la région de Picardie et de Paris, a interprété à Burela des compositions de Haendel, Vivaldi et une version pour cordes et flûte de « West Side Story » qui fut la plus appréciée de l’assistance. Mais le public en a voulu davantage et la nuit ne s’acheva qu’après trois rappels des musiciens français. »

LA VOZ DE A MARINA. 11/II/99

-------------------------------------------------

 

 

« Le maire d’Algéciras a souligné le succès retentissant de l’orchestre de chambre Antonio Vivaldi lors de sa représentation lundi soir dans la paroisse de la Palma « un concert qui à minuit n’était pas encore terminé », et que, après quatre rappels, les plus de 1000 personnes qui occupaient l’église accompagnèrent l’orchestre avec des applaudissements à la Sévillane.

AREA. 11/VIII/99

-------------------------------------------------

 

 

 « L’orchestre Vivaldi a rempli l’église de la Palma. L’orchestre français Antonio Vivaldi a fait vibrer l’église de la Palma et son triomphe fut total, absolu. L’orchestre fut un exemple de synchronisation, de sobriété, de sérieux et solennité exigés pour la circonstance. »

LE JOURNAL D’ALGÉCIRAS. 11/VIII/99

-------------------------------------------------

 

 

« Montataire : une première en l’église Notre-Dame."

C’était une première en ce lieu, et ce fût une réussite totale. Deux cents mélomanes, les yeux rivés vers ces douze musiciens exceptionnels, ont applaudi l’orchestre de Chambre Antonio Vivaldi...et en optant pour un répertoire d’orchestre de chambre, il leur fallait une originalité. Ils l’ont trouvée en jouant sans chef d’orchestre! C’est le violon-solo qui fait office de « meneur »: Ce qui les rend si peu communs, c’est aussi ce professionnalisme très décontracté qui donne à leur art l’impression de couler de source. »

LE COURRIER PICARD. 27/IX/94

 

 

haut de page